23 juin 2022

De : Camille Castagné - Gérant BCV Concept SRL

Sujet : Emission obligataire subordonnée du 21/06/2019


Madame, Monsieur,


Nous vous revenons une nouvelle fois sur l’émission obligataire du 21/06/2019, dont date anniversaire

intervenait ce 21 juin 2022.


(...) Concernant l’achèvement du projet, nous rencontrons toujours les plus grandes difficultés depuis

septembre 2021 à ce que nos sous-traitants respectent les plannings convenus.


Plus préjudiciable encore que la hausse des prix des matériaux ou des délais de livraison, nous

constatons toujours une lourde surcharge de travail chez nos sous-traitants conjuguée à une grave

pénurie de main d’œuvre.


Et considérant les prochains congés du secteur qui s'étaleront du 1er juillet au 08 août 2022, nous ne

pouvons prévoir la réception du chantier avant le 1er septembre 2022.


Le remboursement en capital de l’Emission obligataire étant subordonné aux remboursements de

nos crédits ImmoFlex et garantie d’achèvement (Loi Breyne) contractés auprès de Belfius Banque

pour ce projet, nous sommes contraints de devoir attendre la réception du chantier avant de

procéder à tout remboursement.


Nous vous communiquerons un nouvel avis d’information le lundi 22 août 2022 pour vous tenir

informés des derniers éléments d’avancement.


Si nécessaire, nous vous proposerons à ce moment la convocation d’une Assemblée générale des

Obligataires pour répondre à toutes questions qui se poseraient encore et prendre toute mesure qui

s’imposerait.


Vous remerciant encore pour la confiance que vous nous avez accordée nous vous prions d’agréer,

Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


24 février 2022


De : Joël BeeBonds

Sujet : BCV Concept : courrier de l'émetteur


Madame, Monsieur,

Le remboursement obligataire de l’émission BCV Concept accuse un nouveau retard pour des motifs que l’émetteur vous expose dans le courrier ci-dessous.

L’émetteur n’est pas en difficulté ni en situation de cessation de paiement. Alors que toutes les unités sont vendues, le projet accuse un retard lié à la finalisation du chantier et à la réception de celui-ci, condition indispensable pour que Belfius autorise la libération des fonds (qui sont actuellement en possession de la banque).

Conformément à nos conditions générales, le taux d’intérêt qui vous revient est porté à 12% depuis le 21/12/2021 (jusqu’au complet remboursement).

BCV Concept garde toute notre confiance sachant que dès la réception du chantier, Belfius libérera les fonds.

Pour votre complète information, nous vous invitons à prendre connaissance du courrier adressé aux obligataires par l’Emetteur et de la vidéo explicative de Philippe Opsomer, analyste du dossier.



https://www.youtube.com/watch?v=cmpj_OU_ms4